S’investir dans un projet cinématographique

Chaque film a un montage spécifique, qui est fonction de son sujet et de son objectif

Modèle de financement
Le film est monté financièrement selon le modèle de financement responsable :

- une partie du coût du projet est couverte par du « Soft Money », c’est-à- dire des financements qui ne sont pas ou peu consommateur de recettes d’exploitation (Subventions, préachat TV, aides sélectives, coproduction)

- la part restante, appelée « Part Equity » représente le risque que se partagent équitablement tous les partenaires financiers

- l’ensemble des recettes d’exploitation sont réparties équitablement entre tous les partenaires participant au financement de cette Part Equity, y compris vous, au prorata du montant de leur investissement

Répartition des financements

 

Pour un film dont le budget serait de 500 k€, la part Equity maximum serait alors de 200 000 €

La Part Equity a vocation à diminuer en fonction de l’obtention à venir de financements rentrant dans la partie « Soft Money », ce qui a pour effet d’augmenter mathématiquement la rentabilité potentielle du film.

Hypothèses de rentabilité
Les chiffres présentés dans le tableau ci-dessous tiennent compte des budgets et du nombre d'entrées de la majorité des films.

Vous percevez des recettes diversifiées sur tous les supports d’exploitation du film, les hypothèses de rentabilité sont par conséquent exprimées en fonction du résultat commercial sur chacun de ces supports :

Hypothèse Basse  Moyenne Haute
Entrées en salles (nb) 25 000 50 000 100 000
DVD/Blu-Ray vendus (nb) 1 000 2 000 5 000
Vidéo à la demande (nb) 1 250 2 500 5 000
Ventes télévisuelles (€)  50 000€ 75 000€ 100 000€
Ventes internationales (€) 50 000€ 75 000€ 100 000€
Total des recettes nettes 106 200 € 230 400 € 428 800 €
Retour sur investissement (*) 53 % 115 % 214 %

* Sans tenir compte de l’avantage fiscal

L’équilibre financier est atteint pour un peu moins de 45 000 entrées réalisées en salle en France, assorties de 70 000 € de ventes internationales, en tenant compte d’un taux de transformation vidéo1 de l’ordre de 4%, un taux de transformation VOD2 de 5% et une valorisation TV de 70 000 €.

1 nombre de DVD/Blu-Ray vendus rapporté au nombre d’entrées salle
2 nombre de visionnages rapporté au nombre d’entrées salle

Les scénarios de performance mentionnés dans ce document sont présentés à titre indicatif, en s’appuyant sur les données actuelles de financement, lesquelles sont susceptibles d’évoluer. En cas de modification importante qui conduirait à une augmentation significative du risque financier, les investisseurs seront interrogés et auront la possibilité de retirer leur investissement.